Une entreprise en démarrage aura souvent recours à différentes sources de financement afin d’amasser le capital nécessaire pour lancer son projet. Après la mise de fonds personnelle de l’entrepreneur, l’une des principales sources de financement d’une entreprises en démarrage est le financement accordé par les parents et amis de l’entrepreneur, aussi connu sous le nom de « capital de proximité » ou de « love money ».

L’un des avantages du capital de proximité est que les parents et amis n’investissent pas dans le but de faire des profits, mais plutôt afin d’aider l’entrepreneur à démarrer son entreprise. Cela se traduit, habituellement, par un prêt sans intérêt ou portant intérêt à un faible taux et consenti sans aucune garantie en faveur du proche.

Il y a toutefois certains risques associés au love money devant être considérés. Étant donné le lien de confiance entre le proche et l’entrepreneur, il est courant que le prêt soit accordé sans qu’aucun document écrit prévoyant ses termes et conditions ne soit signé. Cette approche est fortement déconseillée. En effet, en cas de conflit entre les parties, un contrat de prêt rédigé en des termes clairs et précis permet, généralement, d’éviter un long et coûteux litige.

Outre le prêt, le financement peut également être fait en contrepartie de l’émission d’actions au sein de la société de l’entrepreneur. En d’autres mots, le proche devient actionnaire de l’entreprise en démarrage. Dépendamment de la catégorie d’actions qui est émise au proche, ce dernier peut se voir octroyer des droits dans l’entreprise, notamment le droit de vote ou le droit de recevoir des dividendes. Il est toutefois possible de retirer ou de moduler ces droits par la création de plusieurs catégories d’actions comportant des droits différents. Cette approche est particulièrement intéressante pour l’entrepreneur qui désire limiter la participation de ses proches dans l’entreprise.

Le love money est une option de financement rapide et flexible pour une entreprise en démarrage. Néanmoins, il est primordial que l’entrepreneur prenne les précautions nécessaires afin de protéger tant son entreprise que ses relations avec ses proches.

Par Georges Jebara