Le financement d’une entreprise par une institution financière, tel un prêt par une banque ou une caisse populaire, constitue l’une des formes courantes de financement d’une entreprise en démarrage. Avant de solliciter une institution financière, il est primordial que l’entrepreneur ait préparé un plan financier, au sein de son plan d’affaires, lequel devra inclure les diverses sources de financement du projet. Les institutions financières vont, notamment, se baser sur ces deux plans afin d’analyser la demande de financement. De plus, afin de limiter leurs risques, les institutions financières demanderont certains engagements et garanties de la part de l’entreprise et de l’entrepreneur.

Tout d’abord, les institutions financières vont exiger que l’entreprise soit exploitée par le biais d’un véhicule juridique, la société par actions étant le plus commun. L’offre de financement contiendra, habituellement, certains ratios financiers devant être respectés par l’entreprise pendant le terme du prêt. L’entrepreneur doit donc s’assurer que les ratios demandés peuvent raisonnablement être atteints, à défaut de quoi l’institution financière pourrait réclamer le remboursement intégral du prêt tout en exécutant ses garanties.

Divers types de garanties peuvent être données afin de garantir le remboursement du prêt. L’institution financière exigera, dans presque tous les cas, un cautionnement de la part des actionnaires et/ou des principaux dirigeants de l’entreprise. En cas de défaut, l’institution financière pourra s’adresser directement à l’une ou l’autre des cautions pour se faire rembourser. Différentes hypothèques peuvent également être consenties en faveur de l’institution financière. Les actions, les comptes bancaires, les créances et/ou les biens de l’entreprise peuvent être hypothéqués en faveur de l’institution financière. Cette dernière peut également demander une cession de droits dans une police d’assurance sur la vie des principaux dirigeants de l’entreprise. En cas de décès du principal dirigeant, l’indemnité payable en vertu de la police serait alors directement versée à l’institution financière en remboursement du prêt.

Une entreprise en démarrage a donc intérêt à bien négocier les termes et conditions de son financement. En effet, des engagements et garanties trop restrictifs pourraient constituer un frein à la croissance de l’entreprise.

Par Georges Jebara